Vous êtes ici : Accueil > Moyens > Moyens instrumentaux > Réforme du fonctionnement des T2M nationaux
Par : pnps
Publié : 14 avril 2015

Réforme du fonctionnement des T2M nationaux

Le télescope Bernard Lyot (TBL) au Pic du Midi. Le T193 à l’OHP.

Jusqu’à fin 2014 (dernier semestre d’observation 2014B), l’attribution des nuits sur les 2m nationaux TBL@Pic du Midi et T193@OHP était assurée pour le PNPS par le CS2M (Comité Scientifique des Télescopes nationaux de 2m). Le CS2M, qui était un sous-ensemble du CS du PNPS, avait ainsi en charge l’allocation du temps télescope aux TBL et T193, suite à deux appels d’offre annuels lancés par l’INSU pour chaque semestre A et B, p.ex. 2014A et 2014B. Depuis le semestre 2015A, le CS2M a disparu et a été remplacé par un TAC (Time Allocation Committee) commun à tous les programmes nationaux ayant potentiellement des projets sur ces télescopes. Pour le PNPS, les deux experts qui le représentent au sein de cette nouvelle structure sont Fabrice Martins (LUPM) et Frédéric Royer (GEPI), cf. la page officielle de l’INSU détaillant ce nouveau TAC.

Ce changement est important pour le fonctionnement du PNPS qui est fortement impliqué d’un point de vue scientifique sur ces télescopes. En effet, cette réforme des 2m s’accompagne d’une simplification de la gestion des tickets modérateurs qui était jusqu’alors assurée par les PNs. Par exemple, pour le budget PNPS, entre 85 et 100k€ étaient réservés chaque année pour le financement des nuits TBL & T193 (cf. la statistique des AO PNPS 2010-2014 dans le document bilan). Depuis 2015, l’INSU a donc décidé de prélever à la source les programmes nationaux et ces crédits abondent directement au fonctionnement des télescopes. Seule l’évaluation scientifique reste du ressort des PNs, au sein de ce TAC commun.